{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

L’Association Mohamed Dib organise

Les Journées du film citoyen à l’honneur

Cet événement se tiendra au niveau de la cinémathèque de Tlemcen du 26 au 29 décembre.

Les « Journées du film citoyen » se tiendront cette année du 26 au 29 décembre 2019, au niveau de la cinémathèque de Tlemcen, une date qui coïncide un peu avec le début de l’année 2020, celle du centenaire de la naissance de Mohammed Dib. L’adresse de marque à Tlemcen en cette fin d’année 2019, se situe à l’entrée de derb Sidi Hamed, à la cinémathèque Djamel-Eddine Chanderli. L’Association culturelle La Grande Maison, avec le concours de son ciné-club « Derb Cinéma » organisent leurs premières rencontres cinématographiques « Les Journées du film Citoyen », depuis la création d’un atelier de cinéma à l’association en 2006. Un événement qui s‘annoncera dès lors dans une continuité d’un long et profond travail d’éducation à l’image, fait au sein du ciné-club, et selon un rythme annuel manifestement.
Un engagement dibien
Un devoir, une mission, un défi qu’aura ce cercle montant (jadis honorable ciné-club du mardi pendant les années 2007, 2008 et 2009, ensuite psynéclub en 2015, pour enfin s’affirmer sous ces nouvelles couleurs insolites et flambant neuf) de se réapproprier cet espace public, longtemps déserté par le grand public tlemcénien pour ainsi dire et redonner un nouveau souffle au septième art dans cette ville. Dans le cadre de ce nouvel événement, une résidence documentaire a été organisée par l’association La Grande Maison ces mois d’octobre et novembre 2019, au niveau de son siège à El Mechouar. Cela s’est fait en collaboration avec des réalisateurs émérites et des professionnels du cinéma tels que : Saïd Mehdaoui, Leïla Beratto, Amine Hefhaf et Houssine Haddouche.
Une résidence et des films
Cette résidence a pour dessein d’initier de jeunes réalisateurs à l’écriture filmique, à la réflexion documentaire, aux prises d’images, de sons et au montage vidéo ; ces derniers verront leurs films se projeter durant ces journées. Par ailleurs, d’autres films algériens ou étrangers seront sélectionnés pour ce premier événement dans le genre. Toujours dans la rêverie de Mohammed Dib, Derb Cinéma s’inscrit d’une part dans une action citoyenne en tant que ciné-club, et d’autre part, sur la même ligne directrice de l’Association culturelle La Grande Maison, celle de glorifier le travail dibien et de favoriser l’accès aux œuvres de cet écrivain natif de Tlemcen. Ainsi, l’a souvent expliqué la présidente de l’association Sabiha Benmansour. À travers un itinéraire bien précis, Derb Cinéma a très vite pu se montrer comme un produit de qualité. Pour cela, plusieurs bases et méthodes de travail et de sélection de films ont été mises en place depuis le début de l’année 2019, à savoir : une moyenne de cinq projections par mois, une thématique dibienne, une affiche originale d’un artiste algérien et un texte de Mohammed Dib mensuels, des activités artistiques qui accompagnent les projections, une moyenne d’un invité (réalisateur) par mois, des projections-débats, une moyenne de quatre nationalités de films par thématique, une séance mensuelle consacrée aux propositions du public et une séance ciné-Kids dédiée aux plus jeunes.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours