{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Benhamou, Miss Algérie 2019, à L’Expression

«Les Algériens ne sont pas racistes»

Timide, mais la tête bien sur les épaules, l’actuelle Miss Algérie revient sur la polémique dont elle a été l’objet, mais dévoile ses projets aussi.

L’Expression : Que devient Miss Algérie après plus de six mois de son élection ?
Khadija Benhamou : J’ai pris part à de nombreuses actions caritatives en visitant, notamment l’hôpital pour les cancéreux mais aussi une maison de retraite pour vieillards. J’ai beaucoup travaillé. Et je vais encore donner…
Ça va mieux après toute cette polémique ? Comment l’avez-vous accueillie ?
Les critiques m’ont énormément touchée. Elles m’ont fait du mal, mais el hamdoulah, j’ai vu des artistes et de grandes personnalités venir me soutenir spontanément, ce qui m’a remonté le moral et surtout redonné confiance en moi-même, d’où le fait que j’ai accepté de poursuivre ma mission de Miss Algérie.
Vous continuez à estimer que les Algériens ne sont pas racistes après toutes les insultes que vous avez reçues ?
Je suis sortie effectivement sur une photo où je n’étais pas belle et qui ne m’avantageait pas. Mais personnellement j’estime qu’il n’y a pas de racisme dans mon pays. S’il y avait du racisme, je n’aurais pas été élue Miss Algérie.

Certains se demandent pourquoi ne gardez-vous pas vos cheveux bouclés ?
J’aime mes cheveux bouclés et je les aime de temps en temps lisses. Chaque fois je me coiffe différemment. J’aime changer de tête.

Vous êtes originaire d’Adrar ?
Je suis originaire de deux wilayas, Adrar et Tiaret où je suis née, mais je vis à Adrar. C’est ma ville.

Vous faisiez quoi avant d’être élue Miss Algérie ?
J’avais une grande responsabilité qui est la maison familiale. Mon père était malade et je voulais le soigner et rester à ses cotés… Après, j’ai fait un stage d’hôtesse d’accueil et je l’ai réussi et je travaillais dans une grande chaîne de restaurant ici à Alger.

Qu’allez-vous faire après l’élection de Miss Algérie 2020 ?
Rester branchée sur mon instagram. Je vais continuer à travailler, notamment en rejoignant l’équipe organisationnelle de Miss Algérie tout en travaillant dans le domaine de la beauté. Je dédie à la future Miss Algérie tous mes encouragements. Je lui demanderai de me considérer comme sa grande sœur.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours