{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le film de Hassen Fernai à Locarno en compétition officielle

Contrairement à ce qui a pu être annoncé par ailleurs, le deuxième long métrage du réalisateur algérien Hassen Ferhani, « 143 rue du Désert » (100’), programmé au Festival du film de Locarno (Suisse) a bel et bien été sélectionné en compétition. Il a été retenu dans la section « Concorso Cineasti del presente », l’une des trois compétitions officielles du Festival, réservée aux réalisateurs émergents du monde entier pour leur premier, deuxième ou troisième film. Mêlant documentaires et fictions, cette compétition comprend quatre Prix dont le plus prestigieux est le Léopard d’or (Pardo d’oro Cineasti del presente). Après « Dans ma tête un rond-point » (2015), qui se déroulait dans les abattoirs d’Alger, détruits cette année, et qui avait obtenu plus de vingt prix internationaux (dont l’exception : deux Tanit d’or au festival de Carthage), ce deuxième long métrage documentaire porte sur une quinquagénaire, Malika, qui a créé en plein centre du Sahara algérien, un minuscule relais destiné aux camionneurs comme aux voyageurs qui empruntent la Transsaharienne. Le microcosme, centré sur cette femme remarquable, livre au fil des arrivées et départs, une vision large et étonnante du désert, mais aussi des ouvertures permanentes sur l’Algérie dans son ensemble, voire sur le monde. Comme dans son précédent long métrage, le réalisateur privilégie la dimension humaine et, les personnages impromptus de ce lieu modeste, mais animé composent une fresque qui convoque passé, présent et même futur.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours