{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

L'esprit joyeux et la sincérité de «Aâmi Bachir»

Le comédien humoriste de Constantine n'est plus

De nombreux artistes de la wilaya de Constantine ont reconnu unanimement que l'esprit joyeux et la sincérité des interprétations sont les secrets de la notoriété de l'humoriste Bachir Benmohamed alias
«Aâmi Bachir», décédé lundi matin à Constantine, à son domicile familial à l'âge de 85 ans. Dans une déclaration à l'APS, Mohamed Hazourli, réalisateur de la célèbre série télévisée «Aâssab oua Aoutar» et compagnon de route du défunt pendant près d'un demi-siècle, a affirmé que Bachir Benmohamed «faisait preuve à chaque fois d'une grande aptitude à incarner les rôles qui lui sont attribués et dans lesquels il excellait grâce à sa profonde sincérité». Et d'ajouter: «Le défunt épousait pleinement les rôles assignés en toute sincérité, ce qui se reflétait dans son interprétation en le faisant se fondre dans la réalité, et en le rendant très apprécié par les gens». Affecté par le départ de celui qu'on prénomme «Aâmi Bachir marka», l'acteur Hassan Benzerari, qui jouait en compagnie du défunt dans la célèbre série «Aâssab oua Aoutar» et dans le film «Rih Tour», a fait part de sa «tristesse» suite au décès de l'humoriste, soulignant que sa disparition constitue «une grande perte pour la scène artistique algérienne en général et pour Constantine en particulier». Benzerari a aussi évoqué «la sincérité et la sensibilité à l'extrême» de Bachir Benmohamed qui aimait écouter les autres, en plus de sa bonté et gentillesse, soutenant qu'une relation de travail et d'amitié de plus de 30 ans les a unis. Pour l'artiste Noureddine Bechkri, «le défunt Bachir Benmohamed était le père, le grand frère et le collègue que j'ai rencontré pour la première fois dans le théâtre amateur, en compagnie de Hassan Benzerari et Salah Adjabi, avec lesquels nous avons interprété des rôles dans de nombreuses pièces théâtrales au sein de la troupe Bahalil».
«Bachir Benmohamed a laissé derrière lui de beaux souvenirs, inoubliables grâce à sa sincérité, son extrême modestie ainsi que son humour», a-t-il relevé. Né en 1935 à Constantine, Bachir Benmohamed a participé à de nombreuses oeuvres artistiques, telles que la série «Aâssab Oua Aoutar» produite par la station de la télévision régionale de Constantine, qui avait commencé à émettre en 1979. Il a également interprété plusieurs rôles dans des films et séries tels que «Kahla oua Baydha», «RihTour», «Ya Amer Ya Nassi», «Ness M'lah City» et d'autres oeuvres très connues et appréciées en Algérie.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours