{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

«Au royaume de l’aveugle» de mocrani hamdane

La soif de pouvoir dans un village kabyle

Ils sont de plus en plus nombreux les enseignants, ayant passé toute leur vie à former des générations, et qui passent à l’écriture romanesque une fois devenus retraités. Depuis Mouloud Feraoun, le célèbre instituteur des Ath Douala, de nombreux autres pédagogues algériens ont trempé leur plume dans leurs souvenirs pour écrire sur tout ce qui mérite d’être immortalisé à leurs yeux. Mocrani Hamdane fait partie de cette catégorie d’écrivains. Il a passé toute sa vie dans l’enseignement et à plusieurs paliers. Né le
12 décembre 1943 à Tizi Ghennif dans la wilaya de Tizi Ouzou, Mocrani Hamdane a été successivement instituteur, directeur d’école primaire, enseignant au collège «Boubaghla Saïd» de Tizi Ghennif, puis enseignant au lycée «Ouarzeddine Achour» de la même localité avant de devenir directeur de collège. Un parcours atypique qui a permis à Mocrani Hamdane d’avoir une grande expérience et de pouvoir ainsi aspirer à l’écriture romanesque une fois sa mission dans l’enseignement bien accomplie. Mocrani Hamdane vient de publier un autre roman aux éditions «La Pensée» de Tizi Ouzou que dirige le romancier Mohand Arkat. Le livre est intitulé «Au royaume de l’aveugle» en référence à la célèbre citation : «Au royaume de l’aveugle, le borgne est roi». Mocrani Hamdane s’est donc inspiré de cette citation pour imaginer l’histoire passionnante qu’il raconte dans ce roman qui se déroule dans un paisible village kabyle. Paisible, ce village ne le sera pas pour longtemps puisqu’il finira par sombrer dans toutes sortes de fléaux comme l’insécurité, le mépris, l’individualisme et la méfiance. Pourquoi donc un village, situé au fin fond de la Kabylie qui respire la paix, la confiance, la solidarité et la tolérance va-t-il ainsi se muer en un véritable enfer ? Cette descente aux enfers est le résultat des agissements néfastes de deux hommes que la soif du pouvoir a rendu aveugles. Dans les villages kabyles, le pouvoir est focalisé entre les mains de tajmaât (le comité traditionnel du village). En plus des faits qui jalonnent la trame du roman «Au royaume de l’aveugle», l’auteur livre aussi au lecteur plein de leçons de sagesse, car derrière chaque fait raconté se dissimulent des messages qui expliquent un ou plusieurs aspects de la vie. Dans ce roman très agréable à lire, Mocrani Hamdane nous montre avec des exemples concrets à quel point l’égoïsme et l’aveuglement de l’homme pourraient détruire tout un village et toute une société lesquels, il n’ y a pas longtemps, étaient des havres de paix. Le hic, c’est que l’instigateur de la zizanie qui va s’installer dans ce village et le détruire est un étranger que les villageois ont accueilli avec une particulière générosité pensant qu’ils avaient affaire à un pauvre aveugle qui méritait un maximum d’attention et d’égards de leur part. Mais c’était compter sans connaître le vrai visage de cet intrus qui finira même par avoir la mainmise sur tajmaât (comité de village). L’homme que l’auteur désigne par « l’aveugle », dans ce roman, finira par berner la totalité des villageois grâce à son statut de «beau-parleur». Il a toujours, prêtes sur les bouts des lèvres, les belles phrases à rétorquer à chaque fois qu’on lui pose une question. Mais, en sourdine, l’aveugle continue de fomenter son plan pour devenir le petit roi du village en ayant la main sur la fameuse tajmaât qui lui permettra de faire la pluie et le beau temps. Mais, la justice divine ne tardera, bien sûr, pas à surgir pour remettre chacun à sa place. Chacun payera pour ses faits et ses méfaits. Et l’aveugle n’échappera pas à cette règle implacable de la vie. Il se débattra alors dans l’enfer terrestre avant de finir dans le véritable enfer, celui de l’au-delà beaucoup plus infernal. Mocrani Hamdane signe ici son troisième roman... Il a déjà publié aux éditions «El Amel» deux autres récits. Il s’agit de «Malika ou le bonheur retrouvé» (en 2013) et «Le revers de la médaille» (en 2016). 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours