{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Timizart

Coup d’envoi du festival du jeune chanteur Abdelkader Meksa

De nombreux autres spectacles artistiques sont annoncés à l’instar d’une présentation théâtrale de la troupe Tusna et des soirées musicales.

Le coup d’envoi du festival du jeune chanteur, qui sera couronné par la remise du prix «Abdelkader Meksa», a été donné hier, matin au village Abizar, dans la commune de Timizart, à une trentaine de kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou. L’ambiance était festive et conviviale dans ce village de la daïra de Ouaguenoun. Des dizaines d’artistes en herbe étaient de la partie, non seulement pour postuler à ce prix, mais aussi pour rendre hommage au regretté Abdelkader Meksa qui est mort très jeune avant même de pouvoir aller très loin dans cet art qu’il avait dans le sang et qu’il maîtrisait tant. En plus des élus locaux et des responsables du secteur de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou, les citoyens de la commune de Timizart étaient nombreux, hier, à prendre part à la cérémonie d’ouverture de cet événement culturel qui vient ainsi rompre la morosité qui règne dans les villages de Kabylie pendant l’été. Les visiteurs ont pu découvrir ou redécouvrir l’artiste Abdelkader Meksa auquel une grande exposition de photos, d’articles de presse… a été consacrée au niveau de l’école primaire du village Abizar. Après la cérémonie d’ouverture, les organisateurs, les participants et les visiteurs ont observé une cérémonie de recueillement sur la tombe de l’artiste défunt au village Mira (commune de Timizart) qui est son berceau natal. Après quoi, le concours musical qui caractérise ce festival a commencé dans une ambiance bon enfant. Les organisateurs ont précisé que, pour cette nouvelle édition, il a été enregistré pas moins de 30 jeunes artistes postulant au prix Abdelkader Meksa. Ces derniers ont été répertoriés dans différentes catégories comme le chant avec instrument, le chant a capella, instrumentaliste, guitare, piano, flûte. En outre, il faut préciser que les candidats au prix final devrait interpréter au moins une chanson de Abdelkader Meksa. Un jury devraient noter tous les participants afin de désigner les trois meilleurs ainsi que l’heureux lauréat du prix Abdelkader Meksa du jeune chanteur. Le président du jury n’est autre que l’artiste Hocine Kheloufi. Le programme de ce festival doit s’étaler sur deux journées (hier et aujourd’hui) et de nombreuses activités parallèles à la compétition sont au menu comme une pièce de théâtre que devaient animer dans la soirée d’hier les membres de la troupe théâtrale du lycée de la commune de Boudjima. Ces derniers devaient présenter une pièce inspirée d’une chanson de Matoub Lounès. De nombreux autres spectacles artistiques sont annoncés à l’instar d’une présentation théâtrale de la troupe du théâtre de l’association culturelle Tusna, des soirées musicales avec les artistes Hacène Ahrès, Karim Kheloufi et Naïma Ramdani. Par ailleurs, une stèle à l’effigie de l’artiste Abdelkader Meksa sera inaugurée aujourd’hui à Mira, village natal de l’artiste décédé à l’âge de 34 ans le 30 octobre 1988. Pour cette deuxième journée, on annonce des artistes comme Amdal Kids, des chorales ainsi que la troupe Singers de l’association Tusna. Le volet conférence sera aussi là avec une communication qui sera donnée aujourd’hui, à 20 heures, par Abdellah Arkoub, écrivain et inspecteur de tamazight ainsi que par le célèbre artiste Ali Ideflawen. Ces derniers apporteront des regards sur la poésie de Abdelkader Meksa. Quant au gala artistique de clôture, il aura lieu après l’annonce des noms des lauréats et il sera animé par Dahmani Belaid et Hocine Kheloufi. Abdelkader Meksa, originaire de Timizart, et malgré sa courte carrière et son âge, avait produit des albums ayant fait un tabac à l’époque comme Tafsut, Loundja, Tafunast igujilen, Amnekchem, Tiqvayliyin, etc.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours