{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Les produits chinois peuvent-ils véhiculer le coronavirus ?

Le port d’Alger se met à l’heure du coronavirus en emboîtant le pas aux aéroports internationaux. En effet, l’entreprise portuaire d’Alger a mis en place en ce début du mois de février, un dispositif pour déceler les éventuels porteurs de virus qui arrivent de l’étranger. Ainsi, un nouveau plan de protection contre les maladies émergentes a été activé. Il consiste en la mise en place au niveau des halls d’arrivée des voyageurs des moyens dédiés à la protection sanitaire : caméras thermiques, salle d’isolement pour les cas suspects. Il faut signaler que les mesures prises par la direction du port d’Alger concernent seulement les voyageurs, quant aux marchandises, aucune mesure n’est préconisée par les autorités sanitaires mondiales pour l’instant. L’OMS ne recommande, pour le moment,«aucune restriction concernant les voyages ou le commerce». Cette dernière considère que le virus ne peut pas se transmettre à travers les marchandises venant de Chine. Seulement, certains experts n’excluent pas cette possibilité même si elle est extrêmement faible. Ces experts soulignent qu’il existe pour le moment plus de questions que de réponses concernant cette nouvelle épidémie.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré