{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

The Spy, la série d’espionnage qui provoque la colère des médias arabes

La série The Spy produite par Netflix a suscité une réaction extrêmement négative depuis sa diffusion le 6 septembre. La série dramatique met en scène le comédien Sacha Baron Cohen en tant que Eli Cohen, agent du Mossad dans les années 1960. Les médias du Monde arabe, ont exprimé leur indignation devant ce qu’ils considèrent comme un contenu pro-israélien avec un agenda politique diffusé sur la plate-forme de diffusion en continu, selon un article du Gulf News. La mini-série est basée sur la vraie histoire de l’espion israélien Eli Cohen, qui est devenu «L’homme à Damas» du Mossad. De 1961 à 1965, il a pris l’identité d’un riche homme d’affaires syrien Kamel Amin Thaabet et s’est infiltré avec succès dans les plus hautes sphères de la hiérarchie politique et militaire syrienne. La société américaine Netflix essaie de développer un contenu local en fonction des pays dans lesquels il est diffusé. Une partie de cette expansion a impliqué plusieurs projets centrés sur Israël, au fil des ans, tels que «Fauda» (2016), «Mossad 101» (2017), «Hostages» (2016), «L’Ange» (2018) et «When Heroes Fly» (2018). Il existe également d’autres projets axés sur la culture juive, comme le populaire «Shtisel». En revanche, Netflix Mena (diffusé au Moyen-Orient et en Afrique du Nord) n’a pas une base d’abonnements élevée. Netflix a sorti sa première série originale arabe «Jinn», une pièce dramatique pour lycée sans aucune connotation politique, mais seulement en 2019. Elle prévoit de diffuser deux autres séries originales arabes non politiques, «AlRawabi Schools For Girls» et la série surnaturelle «Paranormal». Déversant sa colère sur Twitter à propos de The Spy de Netflix. Dyab Abou Jahjah, activiste politique d’origine libanaise, a tweeté «Pour ceux d’entre vous qui regardent The Spy sur Netflix. Selon l’histoire de l’espion israélien Eli Cohen, celui-ci est capturé et pendu à la fin. Est-ce un spoiler ? Eh bien, je ne l’ai pas regardé. Je le sais par l’histoire réelle. Maintenant, regardez autre chose que de la propagande. Vous êtes le bienvenu.» Contrairement aux thrillers d’espionnage classiques occidentaux tels que James Bond qui sont souvent dépouillés de leur contexte politique et considérés comme un simple divertissement, les séries télévisées décrivant des agents du Mossad ou des agents d’infiltration israéliens ne sont pas considérées uniquement comme du divertissement. Dans cette région sous tension, les lignes de bataille sont souvent tracées dans l’espace culturel et idéologique de la représentation et de la représentation à l’écran, en particulier lorsqu’elles sont inspirées par de véritables événements tels que la série The Spy.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours