{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Quand une journaliste d’Al Jazeera provoque la colère des médias sionistes

Une présentatrice de la chaîne d’information qatarie, Al Jazeera, a provoqué la colère des médias israéliens et plus particulièrement son arme médiatique I24. Dans un tweet, Ghada Oueiss a déclaré que «cette Terre sainte aUne présentatrice de la chaîne d’information qatarie, Al Jazeera, a provoqué la colère des médias israéliens et plus particulièrement son arme médiatique I24. Dans un tweet, Ghada Oueiss a déclaré que «cette Terre sainte appartient aux Palestiniens. En effet, les Palestiniens sont sémitiques, contrairement aux occupants khazars israéliens !» a notamment déclaré la présentatrice vedette de la chaîne basée au Qatar.Pour les médias israéliens, la journaliste qatarie a fait la promotion d’une théorie du complot antisémite sur Twitter jeudi dernier, a notamment rapporté l’agence de presse sioniste Jewish Telegraphic Agency. La théorie diffusée par la journaliste, et reprise par de nombreux antisionistes, soutient que les juifs européens sont les descendants de Khazars, un peuple semi-nomade turc vivant en Europe orientale et en Asie centrale, et non les juifs originaires du Moyen-Orient. Pour eux, les antisémites et les antisionistes reprennent souvent cette théorie pour rejeter les revendications juives sur la terre d’Israël, tandis que les historiens et les spécialistes réfutent fermement ces allégations. Ghada Oueiss, qui est une journaliste expérimentée, publie régulièrement des messages anti-israéliens sur son compte Twitter. En mai, la chaîne qatarie avait suspendu deux journalistes qui avaient réalisé une vidéo dans laquelle ils soutenaient que la solution finale était «différente de ce que racontent les juifs». Ghada Oueiss s’est attirée des critiques et a défendu ces propos en partageant une photo d’un livre soutenant cette hypothèse. Curieusement, les médias israéliens se sont acharnés sur cette journaliste, car elle travaille dans l’une des chaînes de télévisions les plus regardées dans le monde. Sa parole passe largement, alors que des millions de personnes critiquent Israël, sans être critiquées par les médias israéliens. Al Jazeera continue d’être considérée par les médias hébreux et notamment la chaîne sioniste I24, comme un média concurrent, voire même dangereux pour leur politique au Moyen-Orient. La journaliste avait déjà subi une campagne similaire de la part des Saoudiens dans l’affaire Khashoggi. Celle-ci avait reçu de nombreuses insultes de Saoudiens et autres pour avoir accusé l’Arabie saoudite d’avoir tué volontairement le journaliste saoudien, à Istanbul. Aujourd’hui les Israéliens prennent le relais des Saoudiens dans l’attaque contre la journaliste vedette d’Al Jazeera.
A.S.ppartient aux Palestiniens. En effet, les Palestiniens sont sémitiques, contrairement aux occupants khazars israéliens !» a notamment déclaré la présentatrice vedette de la chaîne basée au Qatar.Pour les médias israéliens, la journaliste qatarie a fait la promotion d’une théorie du complot antisémite sur Twitter jeudi dernier, a notamment rapporté l’agence de presse sioniste Jewish Telegraphic Agency. La théorie diffusée par la journaliste, et reprise par de nombreux antisionistes, soutient que les juifs européens sont les descendants de Khazars, un peuple semi-nomade turc vivant en Europe orientale et en Asie centrale, et non les juifs originaires du Moyen-Orient. Pour eux, les antisémites et les antisionistes reprennent souvent cette théorie pour rejeter les revendications juives sur la terre d’Israël, tandis que les historiens et les spécialistes réfutent fermement ces allégations. Ghada Oueiss, qui est une journaliste expérimentée, publie régulièrement des messages anti-israéliens sur son compte Twitter. En mai, la chaîne qatarie avait suspendu deux journalistes qui avaient réalisé une vidéo dans laquelle ils soutenaient que la solution finale était «différente de ce que racontent les juifs». Ghada Oueiss s’est attirée des critiques et a défendu ces propos en partageant une photo d’un livre soutenant cette hypothèse. Curieusement, les médias israéliens se sont acharnés sur cette journaliste, car elle travaille dans l’une des chaînes de télévisions les plus regardées dans le monde. Sa parole passe largement, alors que des millions de personnes critiquent Israël, sans être critiquées par les médias israéliens. Al Jazeera continue d’être considérée par les médias hébreux et notamment la chaîne sioniste I24, comme un média concurrent, voire même dangereux pour leur politique au Moyen-Orient. La journaliste avait déjà subi une campagne similaire de la part des Saoudiens dans l’affaire Khashoggi. Celle-ci avait reçu de nombreuses insultes de Saoudiens et autres pour avoir accusé l’Arabie saoudite d’avoir tué volontairement le journaliste saoudien, à Istanbul. Aujourd’hui les Israéliens prennent le relais des Saoudiens dans l’attaque contre la journaliste vedette d’Al Jazeera.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours