{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Naâma met ses terres en jachère

L

es labours et le pacage illicites sont actuellement interdits sur une surface de 482 000 ha de zones steppiques de la wilaya de Naâma pour donner plus d’efficacité aux projets de lutte contre la détérioration des terres en pâturages, selon un représentant du Haut Commissariat au développement des steppes de la wilaya. Cette mesure adoptée dernièrement pour une durée de trois ans (2019 à 2022) vise à protéger les écosystèmes en milieu steppique, la protection du sol de l’érosion et la régénération des pâturages menacés par la désertification... La surface pastorale protégée reste faible par rapport à la surface steppique globale de la wilaya estimée à 1,2 million d’hectares eu égard à l’étendue du phénomène de désertification. Cette mesure reste un acquis important incitant à réduire l’avancée du désert et la détérioration des terres steppiques de la wilaya.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours