{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La vérite «américaine» sur la catastrophe de tchernobyl

La National Security Archive a publié un rapport sur la catastrophe de Tchernobyl, déclassifié en 2011 et selon lequel dès les premiers jours suivant l’explosion, les services de renseignement américains avaient douté de la véracité des informations officielles concernant le nombre de victimes. Selon celui-ci, présenté le 2 mai 1986 au secrétaire d’Etat de l’époque, George Shultz, le renseignement américain avait remis en question la véracité des données officielles sur le nombre de victimes dès les premiers jours après l’accident. Les ser-vices de renseignement avaient fondé leur conclusion sur les images des dommages subis par le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl. «L’ensemble de la communauté du renseignement estime que le chiffre de deux décès est absurde», avait signalé Morton Abramowitz, assistant du secrétaire d’Etat pour le renseignement.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours