{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La nouvelle approche de Benabderrahmane

Désormais, les étrangers pourraient à l'avenir investir en Algérie sans s'associer avec un partenaire national. C'est ce qu'a révélé Aymen Benabderrahmane, ministre des Finances qui prévoit, dans le cadre des réformes économiques, de permettre aux étrangers d'investir en Algérie sans apport local pour peu que l'investissement concerne, les secteurs non stratégiques. Une décision, selon le grand argentier du pays, induite par les instructions du gouvernement qui s'emploie à la mise en oeuvre d'un plan d'action portant diversification des sources de financement dans le souci de sortir de la dépendance aux sources de financement actuelles et de recourir, de manière stratégique, au partenariat entre les secteurs public et privé devant avoir un retour sur investissement à moyen terme.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours