{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Absence de commodités à la Nouvelle-Ville Ali Mendjeli

Des habitants dans le désarroi Relogés en février 2019 dans le cadre de l’opération relative à l’éradication du vieux bâti de la vieille ville à la rue de France, 3000 familles ont été réinstallées dans leurs nouveaux logements à la Nouvelle-Ville Ali Mendjeli à l’UV20, pour que le nombre des habitants soit de 6000 en tout. Néanmoins, ces habitants n’ont pas pu être satisfaits puisque cette zone est désertique. D’ailleurs, on lui décerne le nom de Sahara. Aucune commodité, en effet. Sans lycée, sans pharmacie, sans centre de soins ni locaux commerciaux, ces habitants doivent faire le parcours du combattant pour s’alimenter, se soigner ou retirer des documents et encore quand le transport est possible. Selon un des habitants, beaucoup d’enfants en âge d’être scolarisés n’ont pu faire leur inscription encore à cause de la surcharge. Ils interpellent ainsi les autorités pour prendre en charge leurs doléances, notamment en l’absence totale de toutes les commodités.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours