Adrar Min 10 °C Max 24 °C
33
Laghouat Min 7 °C Max 18 °C
29
Batna Min 4 °C Max 20 °C
27
Biskra Min 12 °C Max 24 °C
29
Tamanrasset Min 10 °C Max 25 °C
33
Tlemcen Min 11 °C Max 21 °C
29
Alger Min 12 °C Max 23 °C
33
Saida Min 11 °C Max 19 °C
29
Annaba Min 12 °C Max 23 °C
29
Mascara Min 11 °C Max 19 °C
29
Ouargla Min 9 °C Max 26 °C
31
Oran Min 11 °C Max 21 °C
29
Illizi Min 12 °C Max 29 °C
29
Tindouf Min 11 °C Max 22 °C
33
Khenchela Min 4 °C Max 20 °C
27
Mila Min 7 °C Max 21 °C
27
Ghardaia Min 11 °C Max 22 °C
33
Accueil |Nationale |

«EVOCATION» 18 OCTOBRE 1970

Crimes contre Krim

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Tout Algérien se doit d’être l’auxiliaire de la justice en exécutant la sentence de mort où qu’il se trouve.»

Cette fetwa, prononcée par le pouvoir a été de la «décennie de plomb» à l´encontre de Krim Belkacem au terme d´une parodie de procès des militants du MDRA par la cour révolutionnaire d´Oran présidée par un certain commandant Abdelghani, le commandant Draia procureur, Hachemi Hadjerès, Zinedine Sekfali, Abdelhamid Latrèche, Makhlouf Dib et d´autres comme conseillers assesseurs et juges, sous l´oeil de Chadli Bendjedid alors commandant de la 2e R M.
Le 10 avril 1969 Krim Belkacem fut condamné à mort par ce même tribunal et ces mêmes hommes pour avoir refusé la compromission, dénoncé le régime et ses pratiques pour être resté fidèle à l´esprit de la Révolution et de ses martyrs qui ont offert leur vie pour une Algérie de démocratie, de liberté et de justice.

L´Histoire jugera

Le 18 octobre 1970 Krim Belkacem, cet authentique héros de la Révolution fut lâchement assassiné à Frankfurt avec la complicité de proches compagnons, le concours des services du pays d´exil, par des «agents professionnels» aux ordres des forces du mal, ceux-là mêmes qui, aujourd´hui, voudraient semer le chaos, la division et la désolation en Kabylie, terre natale de Krim Belkacem.
L´histoire, celle impartiale une fois écrite, dévoilera sans nul doute la chaîne de responsabilité et de complicité à différents niveaux ayant abouti à l´assassinat politique de l´homme qui a su mener le combat libérateur avec bravoure, loyauté et dignité et, le moment venu, négocier la paix, la liberté à Evian. Nous ne cesserons de le répéter, loin de nous l´intention de vouloir réhabiliter Krim Belkaem car on ne réhabilite pas un héros, on ne réhabilite pas Krim Belkacem qui a donné sa jeunesse pour l´indépendance de l´Algérie et sa vie pour la démocratie. Quelle place l´histoire officielle réserve à Krim Belkacem et à beaucoup d´autres authentiques héros de l´Algérie.
M.Réda Malek le 19 mars 2002, au forum d´El Moudjahid, s´est élevé contre cette jeunesse qui n´a pas su mesurer à sa juste valeur les sacrifices consentis par leurs aînés pour l´indépendance de leur pays! Je n´ai pu m´empêcher d´intervenir et de m´élever moi aussi contre ce que j´ai considéré comme des manipulations de l´histoire en demandant à Réda Malek de nous éclairer de quels sacrifices et de quelle histoire devrait être imprégnée cette jeunesse puisque, depuis 1962, au lieu de nous raconter l´histoire de l´Algérie on ne fait que nous raconter des HISTOIRES, l´histoire qui agrée le souverain du moment. Ben Bella en 1962, Boumediene en 1965, Chadli en 1979, Boudiaf en 1992, Bouteflika en 1999.
Plus récemment encore Ali Kafi, dont l´apport personnel à la Révolution reste indéniable même si des zones d´ombre restent encore entachées de suspicion, dans ces Mémoires (1954-1962) n´a pas trouvé mieux que de dénaturer le sens des événements et d´étaler toute sa haine sur tout ce qui s´apparente à la Kabylie, aux Kabyles et spécialement Abane mais surtout Krim Belkacem.

Autant de souverains, autant d´histoires

Aux dires de Kafi l´Algérie a été libérée grâce à la wilaya II et surtout à son sens élevé des responsabilités dénonçant tous ceux qui étaient à l´extérieur, mais ne s´est pas fait prier pour les rejoindre au premier appel. Pour Ali Kafi, Krim Belkacem qui a déclenché sa Révolution dès 1947, n´était qu´un assoiffé de pouvoir, qui aurait commandité l´assassinat de Tchanderli pour accaparer son véhicule!
Et tant d´autres insanités indignes du militant et du dirigeant qu´il prétend être. Non M.Kafi, Krim s´est opposé à la prise du pouvoir par la force et il est resté fidèle à ses principes, vous avez condamné certes ce coup de force, mais cela ne vous a pas empêché d´être le représentant de ce même pouvoir en 1963, en 1966 et 1975 au niveau des différentes représentations diplomatiques au nom de principes qui vous sont particuliers.
Question sans réponse M.Kafi:
- Durant votre mandat à la tête de l´ONM, jamais cette organisation n´a voulu honorer ou organiser la cérémonie de recueillement à la mémoire de Krim Belkacem! N´était-il pas digne ou n´en était-elle pas digne devant ce monument de l´Algérie combattante?
- Au lendemain de votre investiture à la tête du HCE succédant à feu Mohamed Boudiaf, un autre authentique héros de la Révolution, lui aussi assassiné de manière tragique, dont vous ne pouvez ne pas assumer votre part de responsabilité dans ce qui s´apparente à un véritable guet-apens «Djabouh ou katlouh», telle est l´intime conviction de tout le peuple algérien, donc, lui succédant, vous n´avez pas tardé à montrer et à étaler tout votre mépris et votre haine en organisant des cérémonies officielles grandioses commémorant le 20 Août 1955, occultant par là même le 20 Août 1956, la Soummam, la Kabylie. Vous rappelez-vous? Profitez, comme et avec vos semblables, des privilèges que vous vous êtes octroyés, du butin et des richesses que vous avez amassés depuis l´indépendance et laissez reposer en paix Krim, Abane, Amirouche... car vous ne pourrez les atteindre ce sont de grands hommes, ce sont des Héros. Vendredi 18 octobre 2002 à 10 heures se déroulera une cérémonie de recueillement au cimetière d´El Alia à la mémoire du «Lion des Djebels».
Que ceux qui se souviennent de lui puissent par leur présence lui rendre l´hommage dû à son dévouement et son amour pour sa patrie: l´Algérie.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha
  • Envoyer par email à un ami Envoyer par email à un ami
  • Version imprimable Version imprimable
Android